image1191

remyyadan@gmail.com

instagram@remyyadan

 

Curriculum vitæ

Émissions radiophoniques / DIAPHORA, réalisées par Rémy Yadan

Compagnie Tamm Coat, présidée par François Barré

 

Rémy Yadan est artiste plasticien, vidéaste, performeur et metteur en scène, diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Cergy. Il vit et travaille dans le Finistère et enseigne à l’Institut Supérieur des Beaux-Arts de Besançon. Ancien pensionnaire de l’Académie de France à Rome - Villa Médicis et ancien résident de la Cité Internationale des Arts à Paris, il obtient une bourse de création pour l'Iran avec les Résidences sur mesure de l’Institut français. À son retour, Il réalise Ce qu’il reste de la nuit, un opéra performé au théâtre de Vanves.

 

"Je réalise des vidéos et mets en scène des performances chorégraphiques. Mon travail d’images questionne et reconsidère les limites de l’oeuvre documentaire sur des terrains historiques, religieux ou sacrés… Je prélève de véritables moments, je ponctionne des tranches de vie réelle en immisçant une subjectivité, une trame sonore ou musicale, une ambivalence qui oscille entre la vidéo contemporaine et le cinéma. C’est une réalité ramassée puis composée. Dans mes créations scéniques, les recherches sont viscérales, collectives et impétueuses. Le dispositif scénographique, l’écriture dramaturgique, la matière vivante de ces créations restent factices, diamétralement inventés. Avec la participation de nombreux comédiens, danseurs et chanteurs, mon travail de scène est au croisement de la performance, de la danse et du théâtre."  

 

Rémy Yadan, Extrait de la revue Laura

 

En 2018 et 2021, conçue spécifiquement dans l’installation immersive de Clément Cogitore au BAL à Paris et au Mac Val, Rémy Yadan réalise À trois heures à droite, performance chorégraphique pour 10 interprètes, investissant l’ensemble des salles d’expositions. Il finalise en 2017 The Doom Toubadour, un film de 70mn sur la lutte contre le sida à travers le témoignagne de Didier Lestrade. Il sera présenté au MK2 Beaubourg, à la Cinémathèque de Bruxelles, au festival Des Images Aux Mots à Toulouse et plus récemment au CAC d’Alfortville en janvier 2020.

 

En 2016, une exposition de ses vidéos et dessins était présentée au Wooyang Art Museum et au centre d’art de Daegu en Corée du sud. En octobre, le Musée national Picasso-Paris a accueilli sa création avec 18 interprètes, L’Atrabile. Il collabore avec Arielle Dombasle en 2015 sur un projet d’opéra, La Traviata, en qualité de chorégraphe-plasticien, présenté dans 8 châteaux de France dont la Cour d’Honneur des Invalides, le Château du Champ de Bataille, le Château de Vincennes, la Cité de Carcassonne...

Il développe à la Villa Médicis son travail d’images et de mises en scène dont Movimento parallelo, dans le Grand Salon, Héraclès, au Palazzo Farnese, et Nihil obstat, au Teatro Valle Occupato où il devient directeur artistique de festival PROMESSA. Le Fonds National d'Art Contemporain fait l'acquisition de Madres, (oeuvre vidéo) réalisée lors de sa résidence à Buenos Aires (Lauréat de l’Institut français  et de la Mairie de Paris).